Post It managérial, ou l’art de clore les grandes gueules

Publié le par PPG

 Il y a plus de vingt ans, je vivais une e-expérience managériale quelque peu atypique, ou plutôt pathétique : un chef de service dans une importante structure in hospitalière trouvait l’art de fermer les grandes gueules par envoi d’email assassins, ou comment régler les conflits interservices en douceur et en silence. Quelques années plus tard, dans une nouvelle structure laborantino-industrielle, je vivais les relations sociales par PC interposés. La puissance de la communication électronique permettrait la résolution des problèmes quotidiens inhérents à la vie dans une collectivité de travail, dixit la génération Y. Mais où est la remise en cause permanente, la spontanéité des échanges, la synthèse des propos, en clair, le système se spolie de toute la richesse interrelationnelle, transformant les échanges quotidiens en réflexion philosophique, ou en casse-tête chinois.

Apres les réunions post It et les configurations méta-plan, c’est au tour des e-post It de faire leur apparition dans les entreprises en voie de développement. Le leader n’est plus un facilitateur de synthèse mais il est devenu un grand mytagore des algorithmes et des ratios de la réunionite,  et les participants des champions es-iPhone. De surcroit, la réunion est ponctuée in fine par un jeu très ludique pour détendre les plus stressés des participants, trop frustrés de ne pas avoir pu ouvrir leur grande gueule. De prime abord, l’efficacité est au Rdv, l’efficience aussi,  ce que recherche l’entreprise avant tout, la discipline aussi puisque seul les bruits sourds des touches des smartphones sont perceptibles. Quant au grand leader e-charismatique, c’est le plus heureux des hommes puisque que, les réunions sont devenues, sur la forme et sur le fond, des moments de zenitude,  de repos méningées, et toutes les idées se propagent de façon automatique, se synthétisent en toute simplicité et en toute efficacité. Bref nous sommes à l’aune de la cinquième dimension.

Publié dans Management

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article