ENTREPRISE : classée confidentielle

Publié le par PP GIRARD SATIEconseil.rh

Protégeons nous, nous dit Luc besson, le célèbre metteur en scène, pour expliquer, justifier, la confidentialité autour de son dernier film, une paranoïa qui s’étend au monde de l’audiovisuel,  comme on aura pu le constater dans le court extrait de l’émission OPPPTLM de dimanche dernier, et oui… A l’heure du réseau global, et autres  P to P, ces puissantes organisations tentent d’optimiser la rentabilité de leurs productions, ces mêmes organisations qui contrôlent ces mêmes réseaux…On peut de demander si la montée en puissance de ces réseaux globaux ne contribuent pas à la montée en puissance de la paranoïa ?

Rien de nouveau dans les entreprises, puisque qu’elles fonctionnent sur un mode paranoïaque, en interne, en externe. Soyons tranquilles, les secrets des entreprises industrielles sont bien gardés, seulement on en parle moins, les entreprises communiquent peu  et pas de quartier pour celui qui enfreint la loi du secret industriel, c’est marqué dans ton contrat synallagmatique, plus pour longtemps…

La paranoïa, "c’est un phénomène général" nous dit un journaliste. Attention, on nous observe, on vous observe,  on nous écoute, on va nous piquer nos idées avant de les avoirs penser…c’est une histoire de fou, et jusque dans une association des relations humaines, fondée sur des valeurs d’échange de partage, d’altruisme, où l’état pathologique veille et s’empare quelquefois de certains de ces membres.

A ne pas suivre.

Publié dans Management

Commenter cet article