L'Emancipation du Créateur d'entreprise se porte bien.

Publié le par PP GIRARD

Au delà du post flash de P.d'Arcangues sur le portage salarial voici "chers lecteurs, quelques réflexions sur le sujet. Non pas que je souhaite  convaincre des futurs créateurs d'entreprise au bienfait d'être "porté", mais plutôt de m'interroger sur l'utilité relative de cet outil plus ou moins tordu, mais néanmoins en application sur le marché "caché". Je m'interroge, car au fil des conversations avec des convertis, deux arguments chocs et récurrents ressortent :

    - Paperasserie
    - Sécurité

D'abord, être en portage  salariale, c'est pouvoir se concentrer sur le coeur de son métier,  ne pas s'encombrer de papiers et  démarches "inutiles",parasitaires, chronophages.  A bas l'administratif ! et l'administration au passage... ..c'est vrai quoi, ils nous em..la vie professionnelle :)) quid de l'administration !
Etre en portage, c'est la sérénité et la sécurité. Sérénité d'abord  puisque débarasser des basses besognes administratives - y en a qui vont apprecier - paroles d'expert, un DAF(1), à ne pas confondre avec la marque, me faisait la confidence : ", dans la vie d'un entrepreneur, 20% du temps  est consacrer à l'administratif..." Ca tombe bien, je suis formé, école supérieurs bien sure.
Sécurité ensuite, puisque durant les  période hors travail ou hors contrat, beneficiant du statut salarié, entre autres de  cotisant à l'ASSEDIC, etc etc...

Et avec la bénédiction de l'APCE, l'institutionnelle qui "vante" les mérites de ce statut "biscornu" pour des démarrages difficiles.
"La force  de l'habitude" MONTAIGNE  : Le portage facilite le transit entreprenarial, c'est vrai, ça se pratique,  mais attention au situation qui dure, on s'habitue vite à la sérénité et l'on est  malgré tout dans une situation "over land and sea", attention au naufrage, ou au mur , tout dépend où l'on se place. Et l'on est carrement "outlaw" pour les DDTEFP(2),
Et les entreprises qu'en pensent elles ? Bien entendu, la mécanique administrative reste la même, c'est simplement une mécanique à trois : "quiqu'a dit quoi...? moi, c'est le consultant, et lui c'est qui? lui ? c'est mon cachet et moi qui suis je ? m'enfin encore un truc à perdre du temps..12% ?"

Au déla de ces aspects techniques, se pose le problème des valeurs de l'entrepreneur, je ne suis
pas sure que le portage (Parent nouricié) facilite l'émacipation du chef d'entreprise en herbe (Enfant Soumis.) Je serais même presque convaincu qu,  il y a comme un complexe oedipien en instances, et cela ne me semble pas du tout  triopmhant pour l'estime du créateur d'entreprise, independant dites vous..;? car c'est bien le but, la finalité de l'entrepreneur, indépendance et prise de risque, ou peut être "dépendance et confitures". Alors pour les bien-faits du portage, encore un outil maternisant pour des créateur d'entreprise qui n'arrive pas à passer dans le monde adulte...
Une suggestion : oser c'est bon pour l'autonomie et pour l'estime de soi.

(1) Directeur Administratif et Financier
(2) Direction Départementale du Travail de l'Emploi et de la Formation Professionnelle

Publié dans GRH

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

PPG 14/02/2006 20:13

Bonjour M.ungEventuellement, un tremplin pour les créateurs, un "moyen" qui permet au anciens de faire du free lance...quand on a envie de bosser, faut y aller.!!no problemo, si on est clair avec ses valeurs, ses but s professionnels, ses envies...Pour le cadre juridique, je conseille au débutant de se renseigner, à la DDTEFP par exemple,  de raisonner en termes d'enjeux...l important c'est d'eprouve du plaisir dans ce que l on fait, en connaitre les risuqes aussi.

Mickael UNG 14/02/2006 16:37

Bonjour a tous,
Tres bon analyse sur les mauvais cotes du Portage Salarial.Cependant, tout le monde ne possede pas votre instinct d'entrepreneur. Prenez pour exemple une personne ayant + de 55 ans ... bcp d'entre eux ne souhaitent pas creer une entreprise mais ils savent qu'ils veulent travailler.Moi je dis que tant ca ouvre des portes aux gens pour gagner sa vie vie a court et/ou long terme c'est le principal. "Un statut batard" : pourtant dans certaines societes de Portage Salarial, il y a bien plus d'avantages que dans une entreprise "classique". "mal défini juriquement" : ce n'est pas vrai =)) renseignez-vous bien avant de vous lancer dans ce genre de propos.Bien a vous tous !!
ps : desole pour les accents, ... je suis sur un QWERTY ("ca fait du francais batard")

Patrick 10/02/2006 20:42

Bonsoir Patrick Pierre,
Et merci pour ce lien vers mon site au sujet du poratge salarial. Sujet que j'avais déjà développé il y a quelque temps sans y apporter de commentaires.
C'est vrai que cela est un statut "batard" et comme le dit Christophe, ton approche est intéressante. C'est un indépendant qui ne veux pas le dire.
C'est vrai également que ce statut est mal défini juriquement. Cependant, il devrait changer dans les mois à venir (Juin ?) pour être plus performant encore et surtout reconnu par les pouvoirs publics. L'Apce en fait l'éloge, l'anpe également. http://www.anpe.fr/espace_candidat/conseils/conseils_emploi/info_cadres/archives/no5_aout/decouverte_formes_2665.html 
Le risque, il est toujours pris par la même personne : le porté, le salarié...
Une chose encore, il y a des métiers, où il n'y a que ça comme proposition de travail, alors à défaut... Cela vaut peut-être mieux de passer par là plutôt que de voir des missions nous passez sous le nez ?
salut.
 
 

PP GIRARD 11/02/2006 00:03

on peut se poser la question en terme d'enjeux ? Pour l'etat par exemple, legaliser l'outil ?Tiens je vais faire "l'olivier "  ;-) ce qui me gene, ce sont les structures futées qui se sont créées pour gerer les portés, et qui au passage margent confortablement, en proposant aussi des services additionnels, ben voyons ! et qui te proposent de te faire tes cartes de visites et ton papiers à entête, pourquoi pas tu peuxpas  aller me poster mon courrier aussi... :)))Serieusement, on est  vraiment sur une dimension autonomie, m'enfin, la suite tu las déjà lu.bon blogging

christophe blazquez 10/02/2006 18:41

Tu as raison,Je n'ai pas employé ce terme à bon escient puisque l'on ne peut parler pour l'instant de réel statut.Concernant l'article fais moi signe !Bon Week-endChristophe

PP GIRARD 10/02/2006 23:55

On fait des progrès en rhétorique avec le blog, nest ce pas Christophe...en orthographe, j'en suis moins sure, d'une façon générale.no problemo.C'est excitant cette situation,  en tant qu'acteur d'une interview, tu découvres un article concu par une autre main...je te rassure, j'ai préparé la rencontre pour eviter...le pire :)))

Christophe blazquez 09/02/2006 19:36

Cher PPG,Bravo pour cette article et cette approche (analyse transactionnelle).Je n'avais encore jamais appréhendé le portage sous cet angle, mais je trouve l'analyse intéressante.Il n'en demeure pas moins que ce statut peut avoir un intérêt pour tester une activité ou bien limiter la prise de risque au démarrage, à condition de pouvoir couper le cordon ombilical par la suite ...Au fait, ton contact d'aujourd'hui s'est-il bien passé ?A bientôtChristophe Blazquez

PP GIRARD 10/02/2006 14:35

Christophe,Un autre point de veut "réaliste",Je ne pense pas que l'on puisse parler de statut, puisque statut, il n'y pas.Pour le statu -aire, j'ai fait un article cidessous :)Tres bon contact, nous découvrirons l'article ensemble, déontologie journalistique oblige, à consulter sur sud ouest.com, je te ferai signe, début de la gloire...non...soyons modeste@+