Le MEDEF fait parler de lui.

Publié le par PP GIRARD

Le Medef fait parler de lui : chopé (faut rester jeune) sur France info ce matin, l'initiative du Medef Nord Francilien qui,  sur fond de crise des banlieux,  part du constat que,
les entreprises situées dans les quartiers dit "populaires",  ne recrutaient  pas assez  "diversité", a lancé cette opération  nos "quartiers ont des talents"  en novembre dernier,  par une ouverture des carnets d'adresses des entreprises et surtout, par des initiatives de rencontres directes entre chefs d'entreprises et jeunes hauts diplômés (bac+ 4 mini), motivés, en recherche d'emploi, issus de l'immigration.

"C'est le jour des révoltes où tout rentre dans l'ordre." Montherlant. Après trois mois de mise en oeuvre...

"Il y a des  a priori des deux cotés", reconnaît le representant du Medef :  "les entreprises qui effectivement ne font pas dans la "diversité" et des jeunes hauts diplômés, deçus, resignés par leurs recherches infructueuses et qui pensent  que les entreprises sont venues s'installer en Zone Franche  pour profiter des éxoneration fiscales, sans aucune envie de recruter des talents de proximité."

Réaction tres mitigé du côté du responsable de l'AFIJ* : "bien que toute initiative pour la promotion de l'emploi soit une bonne chose", Il y voit plutôt une action "marketing du Medef", puisque d'après lui, "le syndicat patronal n' a pas pour vocation de recruter". De surcroit,  "ce travail de réseau avec les chefs d'entreprises reste superficiel".
Pour l'AFIJ, le véritable travail de fond doit être mené avec les services de recrutement des entreprises qui restent  les véritables acteurs et "décideurs" en matière de recrutement.

La contradiction fait avancer le débat : effectivement, toute initiative pour l'emploi est une bonne chose. Faire du buzz et surtout en parler régulièrement, c'est accroitre les chances de succés des projets.  En tant que professionnel des RH, je suis convaincu que le réseau reste l'outil efficace pour "décrocher" un emploi. et que privilégier des rencontres avec les chefs d'entreprises permet " de s' imprégner et prendre véritablement conscience des besoins réels et réalistes du marché du travail" .

Quid de l'auteur : On est sur des voies de progrès.


AFIJ* : association pour faciliter l'insertion des jeunes diplomés

Publié dans GRH

Commenter cet article