La guerre des sexes n'aura pas lieu

Publié le par PP GIRARD

Aha! Ces hommes et ces femmes du marketing, ils ont l'art de la formule pour nous changer la vie... le dernier dossier en ligne sur l'entreprise.com n' a pas manqué d'attirer mon attention. Après Ducasserole, je remets le couvert :-)..un peu lourd, cependant :

Marketing : six leçons pour séduire les hommes Le cadre supérieur en costume-cravate ne fait plus rêver. Aujourd'hui, pour vendre aux consommateurs mâles, il faut utiliser des arguments beaucoup plus nuancés. Petit aperçu en images."Fini le vieil antagonisme homme-femme et les rapports de force ! L'époque actuelle est à la réconciliation des sexes...""L'homme d'aujourd'hui n'est plus dans la posture du père tout-puissant, qui assène des leçons de morale, mais plutôt dans un processus de partage des connaissances..."


    Réconciliation, partage, humanisme pratiqué dans les bureau des publicistes, élucubration de brainstorming, et puis ça peut rapporter gros, en particulier pour les cabinets qui forgent de l'image, le sens artistique ? "mon cul" le sens des affaires et des gros contrats bien juteux !

    Allons Messieurs, serions nous en train de perdre notre identité masculine, tant culturelle que naturelle, car il s'agit bien de cela. A en croire les "faiseurs" de la société de demain, nous tendons vers le troisième sexe, un être fait d'émotions, de sensibilité, de diplomatie, dixit les psycho marketologues de la pub !
    Tout irait bien dans le meilleur des mondes : une nouvelle "culture" quoi, on décide pour vous, demain vous serez selon l'image que nous avons pensé, concus, décidé, une sorte de culture du consensus mou...(et si tu te rebelles, je te puni :-(

    Oui mais l'âge adulte, c'est aussi "nature", nature plus culture. Loin de moi l'idée de passer pour un réactionnaire, mais il me semble que naturellement les rapports humains se structurent autour d'un chef...tant et si bien que si l'autorité du pere disparait (le patriarcat) cette autorité sera naturellement remplacée  par celle de la mère (un matriarcat), la nature a horreur du vide.

Alors que des gens bien intentionnés voudraient nous faire croire qu'en fait la vie n'est que culture et que les deux sexes vont se réconcilier pour former un troisième sexe, dans un cadre de société aseptisée, avec en toile de fond une ambiance des plus sereine.

Faut pas rêver.
Mais le rôle du marketing, n'est ce pas de nous faire rêver ?

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article