Quand je serai à la retraitre, j'irai p(é)cher on line ...

Publié le par PP GIRARD

Si le français est prétentieux, ne s'intéresse pas à ce que font les autres, ou bien est devenu un nonchalant par contractualisation,  pour ma part, mon sport favori c'est, ponctuellement,  me payer une tranche de cake dans ma boulangerie de quartier. (par péché de goumandise :)

Dans mon aventure de blogeur-stop, je me suis intéressé hier soir à deux podcasts sur le billaudshow consacrés à deux paroissiens : en particulier le père Dalloz, consultant,  et, le père Barbèche, directeur d'une grande école d'ingénieurie en informatique. Outre les infos judicieuses diffusées en live par les deux ecclésiastiques, l'un sur les tendances de la domotique et de la téléphonie mobile de demain, le second  qui nous fait part de ses états d'âme sur le devenir de la formation initiale dans notre beau pays, j'ai aussi noté leurs propensions (non marginale)  à stigmatiser les défauts bien franchouillards de  : réactionnaire, peu enclin à bosser plus de trente cinq heures et notre "hermétisme" quasi chronique au reste du monde.  Et quand j'entends en toile de fond  notre cher Billaud susurrer à l'oreille de Barbèche : " Bientôt a la retraite,  c'est le moment passer à l'action et puis j'ai quelques contacts de seniors bien mûres qui sont prêts à m'emboiter le pas , pour venir coacher les étudiants ",  je suis tenté d'aller dans un amphi 2000 (places), empoigner un micro HF et clamer en plein cours magistral : " le CPE est de retour ! " ... effet garanti ...

Messieurs les papys, si vous souhaitez passer à l'action "on line", je vous suggère la pêche on line et le surf sur rivière !  (pauvres pécheurs). Avec tout mon respect, vos enfants ne vous ont pas attendu, ni écouté, pour comprendre le monde. Dans un environnement que je qualifie de  webien  nous avons plus à apprendre d'eux que leur transmettre du normatif. De surcroît, fort de cet argument,  je suis d'accord, le rôle de maître "ioda" a changé.  Devenu il est un coach, un générateur de projets, un intégrateur, à condition, bien sûre de s'entendre sur la place et la raison d'être du formateur, enseignant et de ce qu'il croit savoir. ;-)

Quid des auteurs ?
Mais peut être que ces podcasts teintés de nostalgie  d' après-guerre (contre qui d'ailleurs ?) sont une sorte d'abréaction de  carrières professionnelles. En attendant, M. Billaud, continuez à nous mettre on line .... des témoignages pragmatiques. la vie est belle !

Publié dans GRH

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article