NOUVELLE (gestion) des RAPPORTS HUMAINS

Publié le par PP GIRARD

En première lecture rapide de l’éditorial de la lettre de NGRH d’août 2006 par MAB, je lisais bobo !  Surprenant ces associations subjectives ou  objectives. Mais non, MAB nous parle d’anthropologie et de  transposition adaptée. Ca ouvre des voies de progrès vers une nouvelle (gestion) des rapports humains. Je trouve cette réflexion excellente :

- Des rapports humains régentés par les femmes, pour reprendre les l’idée du texte
- Des rapports humains fondés sur la recherche du consensus.
(on a déjà substitué les guerriers par les gladiateurs, les gladiateurs par les footballeurs) Et pour quoi ne pas remplacer l’affrontement par du troc à l’instar de certaines tribus indiennes.
- Des rapports humains fondés sur  une communication kinesthésique, et au delà,  multi sensorielle, nos codes de bonne conduite nous ayant désespérement éloigné les uns des autres. 

Néanmoins est ce que remplacer une domination (du père)  par une autre (la mère) contribuerait à plus de paix sociale, d’harmonisation des rapports et, de rapprochement des humains ? Un sujet qui pourrait bien faire écho dans les communautés toutpourelles, ou Le Monolecte, … ;-)  

Qu’en pensez vous ?

photo : Flickr

Savez vous que chez les bonobos, le fonctionnement social est très différent de celui de son espèce sœur qu’on connaît mieux les chimpanzés du genre plutôt agressif,  et à laisser les mâles dominants prendre la première place ?
Chez les bonobos, la domination n’est plus faite par les mâles, mais par les femelles, et la paix passe beaucoup moins par la hiérarchie que par le dialogue. Les femelles alpha bonobos imposent l’ordre par leur forte solidarité, qui les amène parfois à éloigner ensemble un mâle de leur butin. Cette espèce est aussi célèbre pour savoir tempérer les tensions sociales par le sexe. Dans la journée, les bonobos passent beaucoup de temps à exprimer par des attouchements leur pacifisme ou à clore ainsi une dispute. Mais il n’y a pas que chez les singes, les anthropologues ont également identifié des populations humaines comme les Inuit ou les Mbuti fondées sur l’interdiction des affrontements.

Alors, si on inventait une gestion des ressources humaines qui s’inspire d’un modèle moins connu mais qui semble avoir fait ses preuves, pour changer, sans aller bien jusqu’à imaginer une résolution des problèmes et des conflits de la même manière que les bonobos ? (MAB pour le CA)

Publié dans SOCIETE

Commenter cet article

L'auteur. 19/08/2006 17:26

@ Val : le changement est un processus long, complexe, donc, fonction de l'environnement, Hélas l'entreprise fonctionne sur un mode paranoiac, difficil dans ces conditions de changer, meme avec beaucoup de confiance en soi .

val 19/08/2006 16:50

D'accord avec Monlecte et en même temps ne nous arrêtons pas aux DRH et managers! Descendons la pyramide ou remontons à la source et changeons la formation des formateurs, de l'école à la fac!Je suivais tout à l'heure une émission où l(on disait qu'il fallait 6 mois pour qu'une personne change vraiment de façon de consommer...Combien de temps pour changer de façons de se comporter en entreprise?Et oui l'environnement influence sur le comportement, ce n'est pas le seul des filtres qui régissent nos réactions. Mais il est certain que c'est le plus variable en temps et en fréquence.

l'auteur 19/08/2006 11:32

:-)j'ai lu ta source, ..., l'environnement infuencerait nos comportements, à condition si tu me le permets, d'avoir une certaine capacité d'être syntone.Je suis ok,l'un des premiers critères recherché par le salarié, c'est travailler dans une bonne ambiance et dans de bonne condition. Autre théorie développée par un canadien, a laquelle je donne une prime : http://girard.over-blog.net/article-3172029.htmlc'est de donner ou de redonner du sens à ce que l'on fait.Est ce que ça marche en amour ? t'en penses quoi toi ?

Le Monolecte 19/08/2006 09:49

Pas du tout limited, mais de très bonne compagnie!!D'ailleurs, je viens de rappatrier un nouveau et excellent article des Echos qui pourrait t'intéresser : http://www.ethologie.info/revue/spip.php?article52Assez étrangement, Les Echos, dans une rubrique "métiers", sortent actuellement tout un chapelet d'articles très pertinents en éthologie et neurosciences.Celui que je viens de te linker devrait être lu par tous les DRH et managers, afin de les éclairer sur l'avantage certain qu'il y a à faire bosser les gens dans de bonnes conditions plutôt que dans le stress et la peur!

l'auteur 18/08/2006 16:47

@ Agnes : oui, j'avais l'idée de commencer mon billet comme cela, cependant je ne vais pas travailler pour Le Monolecte limited compagny ;-), si ?