La dégustation selon vinvin

Publié le par PPG

THE TASTING, Trouvé sur le blog de Vinvin, relayé par Jacques Froissant, thanks a lot, une autre méthode de dégustation sympathique à la première lecture mais qui j'en suis convaincu va prendre une tout autre dimension dans la matière grise de mes collègues spirituels. Then, in the claret, according  to  the oenologists, aromas and tastes are certainly different, the talk of vinvin is unique, and he is an  occurence !
Ca pourrait donner quelques idées à Eric B. pour son prochain talkshow en anglais, ou bien ça remet en cause la méthodologie de notre expert en dégustation, et de fait, toute la méthodologie quasi scientifique de la matière. Quoique, à bien observer le phénomène, ça méthode emprunte de la méthode (Descartes). Et puis, chers collègues, faut voir le bon côté des choses, c'est aussi source de benchmark pour nos prochains modules de dégustation collegiaux.

Publié dans The TRADE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

VLE 03/01/2007 11:59

Selon les observations attentives de Mme L ( dégustatrice incognito): La méthode Vinvin découle très certainement d'une observation minutieuse des pratiques réelles d' intervenants en situation. Elle s'éloigne de la pure théorie et offre à l'apprenant une mise en situation tout à fait réaliste. En ce sens, on peut la considérer en quelque sorte comme la méthode Assimil du petit coup derrière la cravate, en opposition à d'autres méthodes académiques  plus proches des rigueurs grammaticales du Bled.  Elle est de ce fait hautement recommandable à tout étranger souhaitant s'insérer habilement et sans façons dans la population des buveurs moyens ou grands déshydratés fréquentant bistrots , tavernes, buvettes, estaminets, et autres troquets.  La méthode certes laissera passer moult barbarismes viniques, et ne permettra pas d'atteindre un niveau de bilinguisme oenologique mais après tout, l'apprenant doit avant tout être mis à l'aise et gagner confiance en sa propre approche du lever de verre.   On ne peut donc que la recommander chaudement en première intention à nos amis américains les plus assoiffés.